Vos pages de réseaux sociaux n’obtiennent pas énormément d’interactions ? Vous ne ressentez pas une évolution ? Une solution pratique : pensez authentique.

Nous avons géré une centaine de pages de réseaux sociaux : d’entreprises diverses et variées dans de nombreux secteurs d’activité. S’il y a bien une chose que nous retenons de cette gestion, c’est que le contenu authentique sera toujours privilégié par la plupart des algorithmes. On vous explique comment nous sommes arrivés à cette conclusion au cours de cet article.

💡 Comment savoir quel type de contenu va intéresser notre audience sur les réseaux sociaux ?

Nous proposons la gestion de pages de réseaux sociaux depuis 2019. Durant ces quelques années, nous avons eu l’occasion de tester de nombreuses choses. Que ce soit au niveau de la composition de nos abonnements, en passant par le type de contenu publié, les horaires à privilégier, la présence ou non d’emojis dans les textes, les hashtags, la disposition des images,…

S’il y a bien une chose que nous avons découverte, c’est que dès que le contenu a une dimension authentique, il a 90% de chances en plus de mieux fonctionner qu’un contenu « banal ». Par mieux fonctionner, nous entendons : avec plus d’interactions et une plus grande portée.

Illustration qui montre une femme qui arrose sa tête : l'idée est d'illustrer le fait que l'on doit devenir plus authentique pour des réseaux sociaux qui marchent

Pour créer du contenu qui « marche » : il faut changer son état d’esprit vers plus d’authenticité

Pour comprendre ce qu’est un contenu authentique, expliquons ce qu’est un contenu « banal ».

👀 Un contenu « banal » (à éviter), ça ressemble à quoi ?

Quand on a une page de réseaux sociaux, peu importe le secteur d’activité, il est important de créer du contenu original. Un contenu banal, c’est un message transmis sans once d’originalité, qui ne vous démarque pas face aux autres pages.

Pour donner un exemple très concret : une publication qui présente tout simplement vos horaires, sans rien de plus, c’est du contenu banal. Même chose pour une publication promotionnelle sur vos produits et services : c’est souvent assez banal.

Pour éviter la banalité, l’authenticité est la parfaite solution, mais encore faut-il comprendre ce qui est authentique et oser ! 🙂

👎 Faut-il donc arrêter complètement le contenu « banal » ?

Autant que possible, il faut chercher à l’éviter. Mais attention : du contenu banal peut très bien être utile. Dans l’exemple cité plus haut, le partage de vos horaires peut être très utile pour votre clientèle. C’est un contenu qui « fonctionnera moins » au niveau de l’interactivité et de la viralité, mais il représente une dimension pratique.

Présentation humoristique des horaires d'un établissement fictif à destination des réseaux sociaux

Une présentation des horaires avec une touche d’humour (voulue ou non?)

Une solution pour transformer ce contenu utile mais banal en contenu utile et original, ce serait d’expliquer dans votre publication les raisons qui vous poussent à travailler avec ces horaires.

En agissant de la sorte, votre contenu se démarquera face aux autres pages. Il est donc possible de transformer un message ennuyeux en quelque chose d’intéressant, tout en conservant la racine du message. L’objectif ici était de partager vos horaires : dans les deux cas c’est réussi.

✨ Comment développer l’authenticité de sa page, et est-ce applicable à tous les secteurs d’activité ?

Chez Netween on pense fermement que l’authenticité est la clef pour qu’une page se démarque. En revanche, il n’existe pas une définition de l’authenticité qui collera avec toutes les pages : tout dépend de votre business, de votre relation avec votre communauté, etc. L’authenticité aura donc plusieurs « visages » en fonction de la page et de son secteur d’activité.

Si vous ne comprenez pas ce que nous voulons dire par authenticité ou que vous ne savez pas comment l’appliquer à votre page : nous pouvons vous accompagner. Nos solutions sont disponibles sur cette page : Améliorez la gestion de vos réseaux sociaux.

Quentin

Quentin

"Digital native" de 23 ans, je partage mes connaissances en aidant les entrepreneurs à développer le côté "connecté" de leurs entreprises.

Laisser un commentaire